l’envers de l’envers

Il restera toujours l’envers de l’envers.

Et l’envers de l’envers de l’envers.

Il restera toujours les détours, ce que l’abondance de mots dissimule, l’espace infini autour du point, l’absence de point du point lui-même.

extrait de :
l'envers