On se lève dans le brouillard.

On se lève dans le brouillard.

Ciel blanc. Aplatit tout.

On perd les ombres des plis, la trace du chant

                                                depuis longtemps le coq s’est tu.

Le matin parle.

La couleur de ce matin-là.

« Un paysage politique », anone le réveil.

J’ouvre la porte : un temps chinois.

extrait de :
de chine